Les 5 clés du bonheur

un idéal de vie, qu’on appelle « le bonheur ».

La quête du bonheur est commune à tout le monde. Comme un mirage, il diffère selon les personnes et les personnalités, allant du plus simple des bonheurs au plus démesuré.  

On cherche parfois très loin, voire trop loin, pour trouver son propre bonheur, mais ne faites pas fausse route, votre bonheur peut être à portée de main.

Le psychanalyste Carl Gustav Jung, a étudié la question, et a établi après ses recherches, une liste nous offrant les clés permettant de trouver le bonheur.

« Il n’y a pas de lumière sans ombre et pas de totalité psychique sans imperfection. La vie nécessite pour son épanouissement non pas de la perfection mais de la plénitude. Sans imperfection, il n’y a ni progression, ni ascension. »

Carl Gustav Jung



Qui est Carl Gustav Jung ?

 C’est le sentiment que la vie a un sens plus vaste que la simple existence individuelle qui permet à l’homme de s’élever au-dessus du mécanisme qui le réduit à gagner et à dépenser »

Carl Gustav Jung

D’origine Suisse, ce médecin psychanalyste est un ancien disciple de Sigmund Freud. 

Cependant il a sa propre façon de penser, et entre en conflit avec celle son ancien professeur. Il met en place le concept de psychologie analytique, faisant en sorte d’écarter le coté sexuel trop présent chez Freud.

Durant une longue période de dépression, Carl prend le temps d’en apprendre plus sur lui, sur son inconscient, sur ses rêves.  

Cette période de troubles lui a permis de faire une introspection de lui-même et d’en apprendre beaucoup sur la psychologie humaine ce qui lui a permis d’aider ses patients via son expérience.

 

Il a mis en place de nombreuses théories plus qu’intéressantes sur l’inconscient, les types de psychologies, la personnalité, la carte de l’âme…

 

N’hésitez pas à lire ses écrits et ouvrages, il est par ailleurs considéré comme le père du développement personnel.

De plus, de nombreux écrivains se sont inspirés de ses recherches, comme l’écrivain Murray Stein s’affirmant pleinement en tant que « jungien » ou encore Hermann Hesse avec son excellent livre Demian.

 

La théorie du bonheur

Le bonheur est une définition presque insaisissable, entre réalisation et plénitude de la personne, chacun à sa propre définition du bonheur.

Cependant le bonheur se divise en deux termes distincts :

Hédonisme

L’hédonisme est un chemin philosophique mettant en avant la quête du plaisir. Pour emprunter cette voie, il faut avant tout avoir une bonne connaissance de soi et de son soi intérieur. Il faut pouvoir parvenir à distinguer et comprendre ce qui peut être une source de plaisir pour nous.

On trouve plusieurs types de plaisir.

Le plaisir sensoriel, celui qui nous procure la sensation même de plaisir, de satisfaction.

On peut également y attacher le plaisir intellectuel, le savoir, l’apprentissage, la connaissance, tout cela est une forme de plaisir.

Selon le courant de l’hédonisme, le plaisir même mène au bonheur.

Eudémonisme

Cette pensée philosophique met en avant le fait que trouver un but à sa vie mène au bonheur. Le bonheur lui-même est perçu comme le but ultime de la vie. Comme une sorte de force qui nous mène à toujours nous surpasser, à nous connaître nous-même. Il faut savoir se connaître soi-même pour identifier son but menant au bonheur.

Selon ce courant de pensée, le bonheur ne s’obtient pas facilement, avec la sensation ou le ressenti, il s’obtient par l’effort.

Cet effort de recherche du bonheur doit pouvoir nous procurer de la motivation au quotidien, permettant de franchir tous les obstacles se mettant en travers de notre route et de nos objectifs.

Après ces efforts vous obtiendrez un bonheur sur longue durée, de la fierté, de l’estime de soi même et de la sérénité. 

Rien n’est plus vrai que la célèbre phrase « connais-toi toi-même » gravé à Delphes dans le temple d’Apollon.

La connaissance de soi-même permet de trouver la source de notre bonheur intérieur. Apprenez à connaître votre « daimon* » intérieur.

 

*Le « daimon » est une sorte d’entité propre à chacun, c’est la personnalisation de votre vous intérieur, a mis chemin entre conscient et inconscient. 

Comme le dit Carle Jung, si nous nous ne sommes pas capables d’écouter notre « daimon », notre âme en tombera malade.

Votre « daimon » a connaissance de ce qui peut être la source de votre bonheur, à vous de trouver comment le comprendre et le connaître. 

Ne soyez pas envieux des autres, apprendre à se connaître soi-même est une clé.

Les 5 clés du bonheur

Avoir une bonne santé physique ou mentale.

Les deux ne vont pas séparément. La santé mentale joue sur notre santé physique et inversement.

Jung a déjà précisé que la psychologie avait le pouvoir de sauver les humains, et permet de leur procurer du bien-être. De plus, il met en avant le côté psychologique de la réalisation de soi. Se connaître soi-même est une clé du bonheur. Identifier votre mal-être permet de mieux vous guérir, aussi bien sur le plan psychologique que physique.

 

Avoir de bonnes relations personnelles et intimes.

Les relations que nous entretenons ont un impact sur notre moral. Chaque être possède un besoin d’affection, de communication, de sécurité et de partage. 

Les relations permettent en un certain point de vous épanouir.

Cependant les mauvaises relations quant à elles sont à fuir. Apprenez à les distinguer et à les éviter, autrement votre santé mentale en sera impactée.

Avoir la faculté de percevoir la beauté dans l’art et la nature.

Associée au besoin émotionnel, c’est-à-dire avoir la faculté de pouvoir ressentir les choses, cette clé met en avant l’idée que l’art et la nature peuvent procurer des émotions, dépassant la barrière de l’esthétique.

Il faut apprendre à identifier l’essence même d’une œuvre pour en comprendre le sens, l’apprécier à sa juste valeur et en sentir les émotions qu’elle en dégage.

Pour ce qui est de la nature, n’est-ce pas merveilleux que de l’admirer et de prendre conscience qu’elle est la racine de toute sorte et forme de vie ?

Avoir de bonne condition de vie et un travail satisfaisant.

 

Il n’est pas évident de trouver un emploi qui nous satisfait pleinement, cependant, certains de nos choix, certains de nos efforts peuvent être gratifiants. Donner le meilleur de soi-même fait partie intégrante du bonheur. Et même si vous n’effectuez pas le travail de vos rêves, vous pouvez toujours faire différents choix vous rapprochant d’une manière ou d’une autre à un objectif précis en rapport avec votre rêve.

Mais tout ne se joue pas qu’au travail, votre condition de vie compte aussi, vous devez vous sentir en sécurité et protégé, la condition de vie dépend aussi de comment vous percevez le monde en fonction de votre objectif.


Avoir un point de vue philosophique ou religieux.

 

La spiritualité ne peut y échapper. Que ce soit d’un point de vue religieux ou philosophique, le fait de croire en quelque chose selon Jung offre « une base pour le bien-être ». C’est une façon de percevoir le monde selon nos croyances, de comprendre les origines de certaines expériences. Croire en quelque chose nous donne un but, une raison.

 

Ces 5 clés sont des indices sur l’état de votre bonheur. Même si celui-ci dépend de vous, de la connaissance de vous-même et de votre philosophie de vie, les 5 clés sont communes à tout le monde, et chacun peut trouver son bonheur quelque part. Prenez conscience de votre voix intérieure, votre « daimon », prenez conscience de vous et soyez libre d’être heureux. 

 

Pour découvrir mon programme relation'aile

Lance toi dans un accompagnement 100% personnalisé et deviens une femme indépendante et libérée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier